G. Quenard

 

Région Est de la RDC

 

Région de Kinshasa

 

Région Est de l'Afrique

Au frein ou le pied sur l'accelerateur, ce qui compte c'est la bonne vitesse

Précipitations (pluies à l’extérieur sur Lyon et la région), accélérations sur certains dossiers à l’intérieur, dans la salle des séances plénières, le Chapitre prend de la vitesse. Alors que s’ouvre la dernière semaine de ses travaux et que l’heure des choix arrive. Deux jours « arrosés d’une pluie de grâce » selon un des capitulants.

Vendredi, l’Assemblée s’est consacrée à l’étude de deux textes capitulaires préparés par les commissions ad-hoc : celui sur les biens, les ressources et leur gestion (en deuxième lecture), et celui sur la formation à l’Assomption (pour une première lecture). Dans les deux cas, les échanges ont été nourris. 

Concernant la formation le Chapitre a entendu la proposition du Père général de créer un secrétariat général à la formation pour faire face à l’ampleur de la tâche.

Les statistiques manifestent une augmentation du nombre de jeunes religieux en formation (voir les infographies ci-dessous). L’idée d’un secrétariat a été inspirée par l’exemple des Pères blancs, voisins de la maison généralice à Rome.

Il s’agit dans le cas des Missionnaires d’Afrique d’un religieux non-assistant chargé de faire le lien entre les différents lieux de formation, de préparer les nominations pour le supérieur général, d’avoir le souci de préparer convenablement les jeunes à leur mission en dialogue constant avec les formateurs, les provinciaux et la curie généralice.

À Valpré, le débat en Assemblée sur un possible secrétariat à la formation pour l’Assomption a permis de constater que ce serait une réalisation nécessaire. Le contour pourrait en être déterminé lors du prochain CGP. Concernant ensuite les biens le débat s’est poursuivi quant à la mutualisation des moyens et sur l’autonomie. Le Père Benoît  GRIERE a appelé à restituer le débat dans sa perspective : protéger la Congrégation et le capital qui lui appartient. 

La journée s’est poursuivie avec l’élection de deux assistants généraux (sur les quatre prévus) , dont l’économe général. Un moment fort placé sous la présidence du Supérieur général. Non sans avoir d’abord invoqué l’Esprit-Saint pour qu’il éclaire les choix du Chapitre. À la demande du Supérieur général, la première élection a porté sur l’assistant qui sera également économe général. Le Fr. Didier Remiot est élu. Il a accepté son élection. Le Chapitre a procédé ensuite à l’élection d’un deuxième assistant général. Le P. Marcelo Marciel est élu. Il a accepté son élection.

Le Président, le P. Benoît Grière, a remercié le Chapitre pour cet acte de gouvernement, qui va se poursuivre samedi. Les deux assistants seront forcément nouveaux puisque, des deux autres assistants sortants, le P. Emmanuel Kahindo achève son second mandat et le P. John Franck a exprimé son désir ne pas effectuer un second mandat.

Samedi toujours pluvieux et orageux. Les capitulants sont passés à table. Non dans la salle à manger habituelle, mais dans les petites salles mises à disposition pour pratiquer une méthode qui a fait ses preuves lors de la première session du Chapitre d’Europe : celle du world café (voir le mot du jour). Passant de tables en tables les groupes linguistiques ont tour à tour échangé, de demi-heure en demiheure, sur des thèmes proposés par la Coordination  : la postulation, justice et paix, paroisses, œuvres mobilisatrices et nouvelles fondations. Un animateur et un secrétaire ont veillé à la bonne marche du tour de table : ainsi, chaque capitulant a eu la possibilité de s’exprimer sur chacun des sujets, en écrivant son point de vue sur la nappe de chaque table. A charge pour la coordination de définir ensuite le statut de ce qui aura été recueilli     

Au menu encore ce jour l’étude de l’organisation communautaire de la Congrégation. Premier examen du texte. L’idée de vicariats se renforce, mais les modalités de leurs mises en œuvre ne sont pas encore fixées.

Un troisième assistant général est sorti des urnes ce jour : le P. Thierry KAMBALE KAHONGYA. 47 ans. Il est premier assistant provincial de la Province d’Afrique. Le Chapitre se met en pause pour le choix du quatrième assistant. Le temps de recharger les batteries.

F. Robert Migliorini, aa  robert.migliorini@assomption.org

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Saisir ceci en bas
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
 

Ordination sacerdotale

 

Ordination à Butembo

 

L’Alliance laïcs-religieux

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.